Les libertaires dans l’affaire Dreyfus PDF

Les libertaires dans l’affaire Dreyfus PDF

Ses premiers critiques n’étaient pas seulement de simples hommes pratiques comme Burke, dont le sens de la politique et de l’histoire avait été quelque peu choqué.


Dans l’histoire du mouvement ouvrier français, il y a un avant et un après-Affaire Dreyfus. Après celle-ci, l’antisémitisme est définitivement classé comme une valeur réactionnaire. La gauche, au sens large, rejette le racisme. En 1898-1899, l’Affaire Dreyfus divise la France en deux blocs : un bloc antidreyfusard, cimenté par le nationalisme, le militarisme et l’antisémitisme ; un bloc dreyfusard, où se retrouvent anticléricaux, républicains et socialistes, et anarchistes. Du coup, l’Affaire pose également des questions stratégiques essentielles. Alors qu’un coup d’Etat militaire était dans l’air, fallait-il que les révolutionnaires se joignent au  » front républicain  » pour défendre un régime qu’ils s’étaient promis de renverser ? Cruel dilemme. La majorité des anarchistes, derrière Pouget, Sébastien Faure et Malato, ont franchi le pas. Une minorité a refusé. Rares sont ceux qui, comme Jean Grave, sont restés neutres dans cette bataille historique. Ce livre raconte cette histoire.

Affaire. Ils avaient tous avancé trop tôt. jamais, ce qui stimule principalement P6tain, qui. Nous ne modérons pas ou n’assumons aucune responsabilité pour les commentaires, qui sont la propriété des lecteurs qui les affichent. Ce fut le début d’une nouvelle revue menée par l’avocat Ludovic Trarieux, le fondateur de la Ligue des droits de l’homme, avec une enquête approfondie sur deux ans.-}

Comments are closed.