La politique du cardinal de Retz : passions et factions PDF

La politique du cardinal de Retz : passions et factions PDF

Créer les œuvres à partir des éditions imprimées du domaine public signifie que non.


A un âge où la politique se pensait sous le signe du secret et de la dissimulation, la publication posthume des Mémoires du cardinal de Retz faillit recréer la Fronde  » par contagion « . Si leur lecture suscite encore aujourd’hui chez certains la passion de conjurer, c’est que ce grand mémorialiste parvient à établir avec son lecteur un lien que j’appellerai  » politique  » au sens fort du terme, c’est-à-dire habile, complice et efficace. Un tel rapport à autrui, admirablement saisi par la formule de Baudelaire  » Le monde ne marche que par le Malentendu « , ne peut fonctionner que si la dissension qu’il recouvre reste cachée sous le voile du silence. Cette intuition de Retz explique la manière dont il conçoit l’Etat, le pacte autobiographique équivoque qu’il passe. lui-même, avec la destinataire de ses Mémoires, sa tactique comme chef de faction et grand d’Eglise, enfin l’assujettissement au pouvoir qui lui permet de s’écrire. En les éclairant, tour à tour, la présente étude approfondit l’écriture de soi en tant que rapport éminemment politique à autrui.

Les écrivains antirationalistes et anti-utilitaires ont divergé en différents types de mysticisme et de formalisme esthétique. Ainsi, si une personne, revendiquant une autorité divine, ordonne à un malade de guérir, un homme en bonne santé à tomber mort, les nuages ​​à verser, les vents à souffler, en bref, devraient ordonner de nombreux événements naturels, qui suivent immédiatement sur son ordre; ceux-ci peuvent être justement considérés comme des miracles, parce qu’ils sont vraiment, dans ce cas, contraires aux lois de la nature. Condé, Conti et Longueville furent relâchés et, en avril 1651, la rébellion s’était effondrée partout.-}

Comments are closed.