La politique dans le monde arabe PDF

La politique dans le monde arabe PDF

Une étude publiée dans les Archives of Sexual Behaviour en 2009 a comparé le «fétichisme transvestal de toute une vie» – le cross-dressing accompagné d’excitation – chez les personnes transgenres identifiées comme homosexuelles par rapport à celles qui se sont identifiées comme hétérosexuelles.


Des spécialistes du monde arabe se sont penchés sur des objets, des acteurs et des processus politiques dans cette région du monde. Leur objectif est de traiter de la politique dans les sociétés arabes en recourant aux théories, aux concepts et aux outils de la science politique. Leurs analyses croisées soulèvent les questions du pouvoir, de l’Etat moderne et du changement politique. A travers des enquêtes de terrain, du Maroc à l’Irak et au Yémen, en passant par la Tunisie, l’Egypte, le Liban, la Palestine, etc., ils ont varié les approches, tantôt épistémologiques, tantôt anthropologiques ou sociologiques sur des sujets soit classiques comme les partis ou les syndicats, soit peu explorés dans la région comme les politiques publiques ou les mobilisations. Les relations internationales sont également abordées, tant cet ensemble de pays recouvre des réalités politiques et géopolitiques diverses. En discutant de grilles de lecture particulières comme celle de l’Etat rentier ou du clientélisme, mais en les libérant d’une perception culturaliste, l’ouvrage permet ainsi de rompre avec l’idée d’une exception arabe et musulmane trop communément admise, enrichissant par là même la science politique de nouvelles questions.

Il a toutes les structures politiques que nous rêvons d’avoir en Egypte et dans beaucoup de nos pays voisins. Cette déclaration peut sembler contradictoire si l’on considère la montée des hommes forts, la tenue d’élections dans plusieurs pays arabes et les batailles apparemment sans fin du pouvoir par les acteurs étatiques et non étatiques dans la région. Il en va de même à Abu Dhabi qui, depuis 2009, a son propre Grand Prix de Formule 1.-}

Comments are closed.